homme assit dans son lit en arrière plan avec accessoires apnée du sommeil

Apnée du sommeil à cause d’un mauvais matelas, c’est possible ?

Par

Même si instinctivement, on n’y pense peut-être pas en premier lieu, le matelas peut tout à fait être responsable des ronflements et de l’apnée du sommeil. Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi un mauvais matelas peut être responsable de votre apnée du sommeil, comment savoir si le matelas est vraiment en cause et ce que vous pouvez faire concrètement.

Comment savoir si vous ronflez à cause de votre matelas ?

Ce n’est pas seulement pour l’amour de notre dos que nous devrions nous coucher sur un matelas ergonomique et adapté à notre morphologie, mais aussi pour réduire, voire empêcher, les ronflements et l’apnée du sommeil.

Dès que le matelas, le sommier ou l’oreiller ne nous conviennent pas, il se peut que l’on adopte automatiquement une mauvaise position de sommeil. Le passage de l’air est alors éventuellement dévié, ce qui provoque l’apnée du sommeil.

Un matelas ferme est plus approprié pour les ronfleurs afin de réduire les ronflements !

Comment maîtriser votre apnée du sommeil ?

Il existe de nombreux conseils consacrés au ronflement à cause de l’apnée du sommeil, afin de maîtriser ce bruit gênant pendant la nuit. Il y a des conseils généraux qui concernent par exemple un bon matelas, des propositions d’amélioration pour votre avenir (par exemple la réduction du surpoids) ou des choses à supprimer (comme l’alcool ou les somnifères).

Du matelas à l’oreiller

Vous ou votre partenaire souffrez de ronflements gênants ? Dans ce cas, essayez d’abord un oreiller adapté, entraînez-vous à une autre position de sommeil ou optez pour un matelas aussi ferme que possible. Voici ce que nous vous conseillons :

  • Un matelas ferme
  • Ne pas dormir sur le dos
  • Un oreiller adapté

L’objectif est que le corps ou la colonne vertébrale soit à l’horizontale pendant le sommeil. Dans ce cas, la position est optimale.

La bonne position de sommeil

Dessin d'un homme allongé avec le schéma de son ronflement

En cas d’apnée du sommeil, c’est souvent notre position de sommeil qui détermine si nous ronflons ou non. En position dorsale, la mâchoire s’affaisse, le palais et la langue obstruent une partie des voies respiratoires et le ronflement commence.

Si l’on dort sur le dos et que l’on souhaite perdre l’habitude de cette position à cause de l’apnée du sommeil, on peut par exemple glisser une balle de tennis dans son pyjama ou sa chemise. Celle-ci nous gêne inconsciemment lorsque nous dormons sur le dos et nous nous tournons également sur le côté lorsque nous dormons.

D’autres conseils pour limiter l’apnée du sommeil

Si vous avez déjà mis en pratique les conseils ci-dessus concernant votre matelas, votre position de sommeil et votre oreiller, vous devriez également parcourir la liste ci-dessous. Vous y trouverez peut-être une explication et une solution possible qui vous permettront de réduire ou d’éviter l’apnée du sommeil.

Renoncer à l’alcool, aux somnifères et aux tranquillisants : Celui ou celle qui boit de l’alcool peut faire de l’apnée du sommeil même si en temps normal ce n’est pas le cas. Les somnifères et les tranquillisants ont souvent l’effet inverse et favorisent fortement le ronflement.

Réduction de l’excès de poids : l’excès de poids en général provoque et favorise l’apnée du sommeil Le tissu adipeux rétrécit le pharynx, ce qui entraîne (tout comme un mauvais matelas) un passage insuffisant de l’air par les voies respiratoires.

Sprays et compléments alimentaires : il existe sur le marché d’innombrables produits censés aider à lutter contre l’apnée du sommeil. À commencer par les sprays anti-ronflement et les compléments alimentaires. Les médecins ne sont toutefois pas tous convaincus de leur efficacité.

Patchs et écarteurs : une autre possibilité est l’utilisation de patchs nasaux qui élargissent les ailes du nez. Bien sûr, cela ne garantit pas non plus une réduction de l’apnée du sommeil, mais cela vaut au moins la peine d’essayer. Il est également possible d’utiliser un écarteur nasal qui élargit l’entrée du nez et le stabilise.

Il existe de nombreux autres produits sur le marché, tels que des masques de sommeil en cas d’apnée du sommeil ou une gouttière anti-ronflement à placer sur les dents supérieures et inférieures. Une mentonnière est également souvent utilisée, ce qui permet de soutenir la mâchoire inférieure et de fermer la bouche pendant la nuit. S’il n’y a pas de solution du tout, vous pouvez également discuter avec votre médecin d’une éventuelle opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer